Retour au blogue

Le déclic écolo d’HappyFitness

Bien que nous étions déjà conscientisées aux répercussions de notre alimentation et de nos modes de transport sur notre santé et sur l’environnement, nous devons avouer que [bctt tweet="notre fibre écolo a mis plus de temps à se manifester en ce qui a trait aux produits ménagers et aux soins corporels." username=""] Deux éléments déclencheurs ont toutefois vite fait de nous ouvrir les yeux sur le sujet!

Par Chloé Rochette et Sophie Geoffrion, fondatrices de HappyFitness
 

Le déclic de Sophie : le fond de teint maudit

« Cela faisait des années que j’utilisais le même fond de teint d’une marque connue (et dispendieuse). Un 7 en 1 qui, en plus de me conférer un teint de pêche, agissait comme hydratant, protecteur solaire, antirides, etc. Le rêve! J’étais comblée jusqu’à ce que je le prête à Chloé alors qu’on se préparait pour un gala. En quelques secondes, son joli minois s’est tapissé de plaques rouges brûlantes. “Chloé a la peau sensible”, m’étais-je dit. Or, le malheur s’est répété lorsque j’ai offert une noix du fond de teint maudit à ma sœur... juste avant une séance photo. Puisque l’épiderme de mes personnes préférées – qui n’ont d’ailleurs aucune allergie connue – réagissait si violemment au produit, je me suis posé de sérieuses questions quant à la sécurité des ingrédients que contenaient mon fond de teint et mes autres produits cosmétiques. » — Sophie Geoffrion, cofondatrice de HappyFitness

Le déclic de Chloé : passion camping

« L’été dernier, on a marché cinq jours en autonomie dans les Appalaches gaspésiennes. Quelle chance de profiter de l’environnement naturel bien préservé de cet immense parc national! Comme on était limitées dans l’espace et le poids de notre sac à dos, on a opté pour une toute petite bouteille de savon biodégradable concentré qui faisait office de liquide à vaisselle, shampoing et gel de douche. Puis, on a constaté la contradiction : pourquoi choisit-on avec tant de soin les produits de plein air qu’on utilise, alors qu’on ne le fait à peu près pas à la maison? Bien sûr, les municipalités sont équipées de centres de traitement des eaux, mais il nous alors paru évident qu’en tant que citoyennes, on pouvait utiliser des produits ménagers et de soins corporels plus doux pour l’écosystème. » — Chloé Rochette, cofondatrices de HappyFitness HappyFitnessdéclic

Si vous souhaitez commencer à faire plus de place aux produits naturels dans vos armoires, voici quelques trucs qui ont bien fonctionné pour notre transition écolo :

Passez vos produits au test

Ce n’est pas toujours chose simple d’évaluer nos cosmétiques et autres produits de soins corporels en lisant la liste d’ingrédients... à moins d’être à la fois chimiste et dermatologue! Heureusement, on n’a pas à faire toute la recherche soi-même puisque l’EWG (Environmental Working Group), un organisme sans but lucratif américain le fait pour nous (YES!). Cherchez vos produits dans l’immense base de données pour voir leur niveau de dangerosité et obtenir un bilan complet des ingrédients rassurants ou inquiétants qu’ils contiennent. Vous saurez alors lesquels remplacer et lesquels garder!

Cherchez des produits certifiés 

Plusieurs sceaux de certification apposés à même l’emballage permettent aussi au consommateur de faire des choix éclairés à la pharmacie en toute simplicité.
  • Par exemple, en présence du sceau « EWG Verified™ », on sait avec certitude que le produit est fait à partir d’ingrédients rassurants et hypoallergéniques.à
  • La certification ECOLOGO, quant à elle, garantit que le produit et son emballage ont été conçus avec l’objectif de réduire au maximum leur impact environnemental.
  • Finalement, si vous avez en main un produit

Des accessoires écoresponsables

Pour utiliser vos produits de soins corporels, pensez à vous équiper d’accessoires réutilisables, par exemple des tampons démaquillants en coton lavables. Si possible, évitez aussi les articles jetables en plastique. En effet, une brosse à dents en bambou fait moins de dommages dans l’environnement qu’une brosse à dents en plastique! Ces articles font d’ailleurs d’excellents cadeaux écolos à offrir lors d’un anniversaire ou aux Fêtes.

Pour cuisiner... et pour nettoyer!

En plus d’être des ingrédients très pratiques dans vos recettes, le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude font des petits miracles dans le domaine ménager. Non toxique, le vinaigre ne coûte presque rien et lave à merveille les surfaces lorsqu’on le dilue dans l’eau chaude. Le bicarbonate, quant à lui, est « notre BFF » pour désincruster l’intérieur du bain et du lavabo.

Frottez, puis réutilisez!

Vous faites l’effort de choisir des produits ménagers moins polluants? C’est super! Pour un ménage encore plus vert, délaissez les essuie-tout jetables et frottez les surfaces avec de bonnes vieilles guenilles lavables. D’ailleurs, vos vieux t-shirts tachés ou troués seront ravis d’avoir une deuxième vie valorisante en devenant aide-ménagers! Bref, même s’il nous reste du travail à faire pour verdir nos produits de consommation – on l’avoue, on nettoie encore notre four avec un produit hautement chimique une fois par année –, l’objectif, selon nous, est d’abord de se questionner sérieusement quant à nos choix, puis de voter avec notre argent en achetant de compagnies qui mettent l’environnement et la santé au cœur de leur modèle d’affaires. On n’a qu’un seul p’tit corps et une seule planète… prenons soin d’eux!

Écrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés