Retour au blogue

DOIT-ON SE MÉFIER DES COSMÉTIQUES PARFUMÉS?

Vous en êtes-vous déjà aperçu ? Notre odorat est stimulé en permanence lors de notre routine beauté : fragrance d’un parfum, odeur d’une crème pour le corps ou même d’un shampoing – leur senteur puissante éveille nos sens. Pourtant, on voit de plus en plus sur les emballages la mention « non parfumé », « sans parfum », « sans fragrance » ou « sans odeur »... Pourquoi ? Doit-on se méfier des fragrances ? Y a-t-il des risques à utiliser des produits de beauté parfumés ? Savez-vous ce que signifient les termes « parfum » et « sans parfum » ? Voici quelques définitions pour vous aider à y voir plus clair lorsque vous achetez vos produits cosmétiques.

Le parfum, doit-on s’en inquiéter ?

Fragrance ou parfum, deux noms pour dire la même chose. On retrouve la mention Parfum/Fragrance dans presque tous les types de produits de soins personnels, comme les crèmes pour le corps, les lotions, les shampoings, les gels douche, etc. Les entreprises qui fabriquent des produits de soins personnels sont tenues par la loi d’énumérer les ingrédients qu’elles utilisent, mais les parfums, qui sont des mélanges tenus secrets, en sont exemptés. Les fabricants peuvent alors écrire la mention « parfum » ou « fragrance » sur l’étiquette puisque la composition demeure secrète. C’est là qu’il est légitime de se demander ce qui se cache derrière ! Sur une liste d’ingrédients cosmétiques, le terme « parfum » ou « fragrance » représente généralement un mélange complexe de dizaines de produits chimiques. On peut lire dans la liste des « Dirty Dozens » de la Fondation David Suzuki, que plus de 3 000 produits chimiques peuvent être utilisés dans la composition des parfums présents dans les cosmétiques et produits corporels. Selon la Fondation, la toxicité de la majorité d’entre eux n’a pas été testée (que ce soit seule ou en combinaison). La problématique derrière ce manque d’études est que nombre de ces ingrédients peuvent engendrer des effets indésirables pour la santé tels que des maux de tête, des troubles respiratoires, des crises d’asthme ou d’allergies, des éruptions cutanées et autres. Des chercheurs britanniques ont également démontré que dans les cliniques de dermatologie, le « parfum » est la deuxième cause d’allergie chez les patients. Selon l’EWG, parmi les substances chimiques répertoriées, les plus toxiques seraient : les phtalates, les octoxynols et les nonoxynols. Pourquoi ? Les phtalates sont de puissants perturbateurs endocriniens liés aux malformations congénitales du système reproducteur chez les bébés garçons. Les octoxynols et les nonoxynols seraient également des perturbateurs endocriniens persistants. On retrouve ainsi dans la composition des parfums des perturbateurs endocriniens, des allergènes et des matières premières synthétiques contaminées par des cancérigènes*.

Que dit la loi au sujet des produits cosmétiques parfumés ?

 Aux États-Unis, l’industrie des cosmétiques est réglementée par la Food and Drug Administration (FDA), via le Fair Packaging and Labeling Act (FPLA). En vertu de cette loi, pour tout produit cosmétique, chaque ingrédient doit être répertorié individuellement. Mais selon cette même loi, les ingrédients qui composent un parfum peuvent être identifiés simplement comme « parfum », car ces formules sont des mélanges complexes de nombreux ingrédients chimiques, naturels et synthétiques les plus susceptibles d’être des secrets commerciaux. De plus, il est bon de noter que dès lors que la concentration d’un ingrédient est inférieure à 0,01 %, il n’y a aucune obligation de l’écrire sur l’étiquette. Cette norme est utilisée de manière internationale. Au Canada, c’est le gouvernement qui régit l’étiquetage des cosmétiques. Selon Santé Canada, le mot « parfum » peut être employé pour indiquer que des ingrédients ont été ajoutés au cosmétique pour produire ou masquer une odeur particulière. Le terme « parfum » peut être inscrit à la fin de la liste d’ingrédients ou au point approprié dans l’ordre décroissant d’importance. En Europe, les produits cosmétiques sont régis par le Règlement européen sur les produits cosmétiques (Règlement (CE) n° 1223/2009). La liste des ingrédients doit aussi figurer dans l’ordre décroissant de leur importance pondérale (quantité), et les parfums et compositions parfumantes et aromatiques ainsi que leurs matières premières sont mentionnés par le mot « parfum » ou « aroma ». Contrairement aux États-Unis et au Canada, en plus de la mention « fragrance », les fabricants européens ont l’obligation, depuis 2003, d’indiquer clairement dans la liste des ingrédients les allergènes contenus dans leurs produits (liste des 26 allergènes reconnus), dès lors que leur concentration dépasse 0,001 % dans les non rincés (crèmes, lotions, etc.) et 0,01 % dans les rincés (shampoings, démaquillants, masques, etc.). Que signifient « non parfumé », « sans parfum » et « sans fragrance » ?

Que signifient « non parfumé », « sans parfum » et « sans fragrance » ?

Est-ce que le fait d’éviter tous les produits cosmétiques parfumés est la solution pour éviter d’être en contact avec des ingrédients inquiétants pour notre santé ? Pas nécessairement. Encore une fois, il faut apprendre à lire les étiquettes. Les produits sans parfum séduisent les personnes sensibles aux odeurs comme les femmes enceintes ou celles aux prises avec une peau sensible ou atopique, ou souffrant d’eczéma. Elles recherchent alors un produit qui ne contient pas ce mélange secret appelé « parfum » ou « fragrance » qui contient souvent des allergènes, notamment.

Dans les faits, à quoi doit-on s’attendre d’un produit sans fragrance ?

Le consommateur à la recherche d’un soin corporel ou cosmétique « sans parfum » s’attend à un produit sans mélange « secret », plus rassurant en raison de ses besoins. C’est souvent l’étiquette « sans fragrance » et son nez qui vont guider ses choix. Il s’attend à ce que ledit produit « sans fragrance » n’ait pas d’odeur. C’est pourtant une idée reçue. Pourquoi ? Un produit « sans fragrance » peut en effet avoir une odeur tout à fait distincte. Les ingrédients entrant dans la composition d’un produit ont leur propre odeur. Par exemple, un cosmétique composé de vanilline sentira la vanille. Les matières premières utilisées peuvent toutefois avoir des senteurs dérangeantes pour les consommateurs. Dans la fabrication de produits sans parfum, les fabricants peuvent alors ajouter des agents masquants et neutralisants pour couvrir l’odeur désagréable. Un cosmétique qui ne sent absolument rien contient donc paradoxalement des substances se retrouvant dans le mélange secret que vous retrouverez sur l’étiquette sous le terme « Fragrance/Parfum ».

Vers plus de transparence : la nomenclature INCI

On l’aura compris, il est encore légalement toléré de déguiser la totalité des ingrédients composant les fragrances ou les produits « sans fragrance » sous le terme parapluie de « parfum ». Si vous préférez utiliser des soins corporels ou cosmétiques parfumés, il existe des compagnies aux critères de développement respectueux qui énoncent la totalité des ingrédients présents dans leurs fragrances, bien que cela ne soit pas exigé par la loi. Pour les dénicher, il suffit de s’assurer que la mention « Parfum/Fragrance » ne soit pas présente sur la liste des ingrédients. Même chose lorsque vous cherchez un produit cosmétique sans parfum. Pour cela, vérifiez soigneusement la liste des ingrédients ou recherchez dans la base de données Skin Deep pour vous assurer que les produits ne mentionnent pas « parfum ». Vous pourrez ainsi voir tous les composants donnant des notes odorantes et vous assurer qu’ils ne contiennent pas d’agents masquants. Pour les consommateurs, la meilleure option est d’avoir accès à la liste complète des ingrédients entrant dans la composition des cosmétiques et des parfums selon la norme INCI. La liste INCI, ou « International Nomenclature for Cosmetic Ingredients » (nomenclature internationale des ingrédients des cosmétiques), a été instaurée en 1973 par une association américaine regroupant des fabricants de cosmétiques. Son utilisation est obligatoire sur tous les produits identifiés comme cosmétiques. Il s’agit de lister l’ensemble des ingrédients sur les produits de beauté de manière scientifique, standardisée et internationale. INCI est un système multilingue et multinational d’appellation des ingrédients des cosmétiques fondé sur la langue latine. Elle suit la logique décroissante, les ingrédients les plus utilisés étant en début de liste (bien souvent, « aqua » pour eau) et les plus petits dosages, à la fin. Qu’il s’agisse de crème, de shampoing ou d’un nettoyant pour le visage, la liste des ingrédients doit figurer sur l’étiquette extérieure de manière à être clairement visible par le consommateur au moment où il achète le produit. Chez ATTITUDE, nos fragrances proviennent de molécules odorantes extraites de la nature. Vous retrouverez la composition détaillée de nos fragrances sur l’étiquette avec leur nom INCI ainsi que leur description entre parenthèses. Vérifiez la liste des ingrédients pour connaître la composition des fragrances Voici quelques exemples : Shampoing hydratant intense Super leaves : methyl dihydrojasmonate (jasmin – principe actif), hexyl salicylate (floral – principe actif), pentadecalactone (fruit – principe actif). Shampoing Volume et brillance Super leaves : decanal (fruit), pentadecalactone (fruit – principe actif), raspberry ketone. Shampoing Protection couleur Super leaves : gamma-undecalactone (fruit), allyl caproate (fruit), ionone (floral). Revitalisant Clarifiant Super leaves : methyl dihydrojasmonate (jasmin – principe actif), dimethyl heptenal (fruit – principe actif). Gel douche Éclatant Super leaves : gamma-undecalactone (fruit), allyl caproate (fruit), ionone (floral). Savons à mains Feuilles d’olivier Super leaves : hexyl salicylate (floral), geranyl acetate (floral), methyldihydrojasmonate (jasmin). Gel douche naturel Argan Blooming belly : 3-hexenol (extrait naturel), ethyl acetate natural (extrait naturel). Crème solaire 100 % minérale Fleur de vanille : vanillin (extrait naturel), methyldihydrojasmonate (jasmin – principe actif). Dans le cas de nos gammes « sans fragrance » comme la collection Peau sensible, on n’y retrouve pas de molécules odorantes. Toutefois, comme nous n’ajoutons aucun agent masquant, les produits pour la peau sensible à l’avoine colloïdale ont une odeur très subtile qui provient de l’ingrédient « raspberry ketone », un ingrédient actif (émollient) qui a la propriété de nourrir et de donner de l’élasticité à la peau. Nous vous invitons à vérifier le score de nos substances olfactives sur la base de données Skin Deep de l’EWG : https://www.ewg.org/skindeep. Nous sommes tous différents, et il appartient à chacun de faire des choix éclairés et de décider ce qui est bon pour lui. Mais qu’il s’agisse de produits parfumés ou sans fragrance, ce qui importe au final est la transparence. En effet, nous sommes d’avis que toute compagnie respectueuse de sa clientèle devrait donner la liste détaillée des ingrédients entrant dans la composition de ses fragrances ou encore spécifier la présence d’agents masquants. C’est une question de santé! *Selon les critères de l'EWG

Écrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés